Appartement témoin, visite privée au Havre

 
Typiquement 50, entrons pas à pas dans un immeuble ancien dessiné par Auguste Perret, pape du béton armé, dans le cadre de la reconstruction d'après-guerre. Une promenade nostalgique dans un appartement où tout est conforme à autrefois : les meubles, les objets, l'ambiance... Passer la porte de cet appartement, c'est comme ouvrir son vieil album de famille à la page des années 50. Comme retourner dans notre enfance de Havrais ou pénétrer dans l'univers décrit par nos parents. Dans ce décor d'une autre époque pourtant si empreint de modernité, on s'attend à voir surgir un père à la silhouette de Jacques Tati dans « Mon Oncle », s'inquiéter, pipe au bec, du menu de midi auprès de son épouse. Elle, la taille enserrée dans une large jupe à godets, referme son autocuiseur dernier cri en écoutant radio Luxembourg au poste. Perret s'est préoccupé d'aménager les espaces intérieurs de ses immeubles, proposant, inventant une nouvelle manière de vivre : luminosité, rationalisation, pérennité des matériaux, flexibilité (pas de murs porteurs, des cloisons coulissantes) et hygiénisme.

salle de bain perret
 

D'une certaine manière, l'esprit loft y règne avant l'heure. Cet appartement multiplie les audaces. La vraie trouvaille ? Une distribution fluide, soulignée par un mobilier qui n'a (presque) pas pris une ride, car le style 50 revient à la mode et ses créateurs, injustement oubliés réapparaissent dans les ventes publiques. Un exemple, comment ne pas être séduit par l'élégance des fauteuils de René Gabriel ? Cet appartement est la vitrine d'une époque, permettant aux jeunes générations de découvrir un style de vie. La cuisine est le lieu des matériaux innovants et hygiéniques où l'on retrouve sur un mur une horloge formica. Le living-room suscite un intérêt nouveau, cet espace est l'objet de toutes les attentions, il reflète le bon goût des occupants, il est une sorte de vitrine de ce goût ou de son absence. C'est le règne des plantes (philodendron, caoutchouc, bégonia...) placées le plus souvent dans des céramiques décoratives. Le mobilier est pour l'essentiel sobre et sans excentricité. Le design est quant à lui peu répandu. Pour revivre cette époque, rendez-vous à l'appartement témoin, sa visite ne vous décevra pas. Pour toute info, contacter l'Office de tourisme du Havre au 02 32 74 04 04.

ad-int  facebook  bouton-aviseditcom


franck-peinture

 

 

 

Vos avis...
Avis du 28 Juin 2011
C'est une visite ludique et surprenante, comme si le temps s'était figé dans les année 50. Les enfants ne s'ennuient pas et trouvent ça intéressant, c'est une visite que je vous conseille de faire en famille.
Véronique, SAINTE ADRESSE