Un potager dans son jardin
 
Quoi de plus satisfaisant et de plus économique que de cultiver les aliments qui finiront dans notre assiette ? Aujourd'hui, le potager revient à la mode et intéresse de plus en plus de familles soucieuses de leur alimentation. Cultiver ses légumes préférés dans son jardin est désormais accessible à tous.
 
Le créer
Le choix d'un emplacement ensoleillé est primordial car les fruits et les légumes ont besoin de soleil pour mûrir convenablement. Il faut orienter son potager vers le sud ou vers l'ouest mais mieux vaut éviter le nord. Il faut également le protéger du vent en installant une haie protectrice ou en plantant des végétaux (groseilliers, noisetiers, etc.). Il est préférable de placer votre potager dans des endroits reculés car l'hiver, ce n'est pas très décoratif. 
 
La préparation du terrain est très importante !
Il faut tout d'abord désherber le sol dès la fin de l'été ; coupez à raz les mauvaises herbes, bêchez la terre et supprimez manuellement toutes les racines. Ensuite il faut ameublir le sol : cassez les grosses mottes de terre, passez le râteau et ôtez gros cailloux et racines éventuelles. Pour finir, améliorez le sol en le fertilisant avec du crottin de cheval, du fumier ou autre engrais.
 
visuel-potager
 
L'organiser

Avant de se lancer dans la création du potager, il faut choisir entre un potager classique ou un potager en carré qui facilite l'entretien et permet de créer de minis-jardins à thème, par type de plantes ou par couleur...
A l'intérieur du potager, l'organisation des cultures doit tenir compte des interactions entre les plants. 

Sachez qu'il existe associations positives qui stimulent la croissance des plantes ou en protègent d'autres contre les parasites et les maladies. Au contraire, des associations négatives perturbent la croissance des plantes : par exemple, l'ail, l'oignon ou l'échalote contrarient la croissance des légumineuses comme les haricots et les pois.
Ainsi, on installera de préférence le long d'un mur orienté au sud les légumes méridionaux comme les tomates, les poivrons et les aubergines ou encore les melons, ainsi que la plupart des plantes aromatiques (thym, basilic, ciboulette...). En revanche, persil et menthe apprécient un peu d'ombre légère et un terrain plus frais.

La rotation des cultures évite d'épuiser le sol et donc de voir diminuer le rendement des plantes. En effet, quand une plante est cultivée au même endroit pendant plusieurs années, les minéraux qu'elle puise dans la terre s'épuisent et les parasites propres à cette plante s'installent dans le sol.

Il est donc recommandé d'alterner la plantation des courgettes et des tomates avec des légumes racines (comme les carottes) et des légumes à feuille (blette, laitue). Suivant la même logique, il faut éviter d'installer au même endroit des légumes de la même famille. 

Il ne vous reste plus qu'à vous outillez et à retrousser vos manches...

 

ad-ext

 

   bouton-avis